Voyager seule quand on est une femme

Oser voyager seule

Je vais vous expliquer pourquoi j’ai osé voyager seule.

Avant de voyager en solo, j’avais peur de me lancer dans l’inconnu. Après la fin de mes études, il était prévu que je parte en Australie avec un Working Holiday Visa. Mais la personne qui devait m’accompagner a changé d’avis. J’ai mis un an avant de me décider à franchir le pas. Je m’en souviens comme si c’était hier. Avant d’aller à l’aéroport, j’avais le moral dans les chaussettes. J’étais passée dire au revoir à une amie. J’étais partie en courant et en pleurant.

Quelques jours avant le grand départ, j’avais dîné dans un restaurant de fruits de mer. Erreur fatale ! Mon estomac ne l’a pas supporté. Le vol a duré vingt heures. Douze heures entre Paris et Saïgon (quatre heures d’escale). Il n’ y avait personne à côté et derrière moi. Les huit heures entre Saïgon et Sydney ont été horribles. C’était tout serré et il n’y avait pas beaucoup de choix de films.

J’étais au bout de ma vie. J’avais tellement peur. Je me posais plein de questions :” Qu’est ce qui m’a pris de partir seule en Australie ? Pourquoi j’ai quitté ma famille, mes amis ?” J’ai pleuré pendant le vol. Il y avait un groupe de trois français qui étaient heureux quand l’avion a atterri à Sydney. Et moi, j’étais seule avec la boule au ventre.

La révélation

Une fois arrivée à Sydney, je me souviens que je regardais un plan de la ville et un australien est venu me demander si j’avais besoin d’aide. Il m’a indiqué le chemin pour aller à l’Opera House. Quand je suis arrivée devant le bâtiment avec le ciel bleu, j’ai trouvé que c’était grandiose.

blog voyager seule opera house
Sydney Opera House

J’ai eu une sensation incroyable. C’est là que je me suis dit : Ça y’est ! Je suis en Australie ! Le Harbour Bridge était magnifique avec le soleil qui se reflétait sur la mer. Mes doutes et mes peurs se sont dissipées. J’étais en train de réaliser mon rêve.

blog voyager seule harbour bridge sydney
Sydney Harbour Bridge

Il meurt lentement celui qui ne voyage pas

Au cours de mon voyage autour du monde, j’ai découvert le magnifique poème de la brésilienne Martha Medeiros : Il meurt lentement.

blog voyager seule poeme
Poème de Martha Medeiros et non de Pablo Neruda

C’est une belle leçon et philosophie de vie. Pour ne pas avoir de regrets, faites ce que vous voulez vraiment faire. Ne laissez pas les gens décider pour vous.

Les nouvelles des médias sont déprimantes. Si vous les écoutez, vous aurez peur de vous lancer dans l’inconnu et aurez des préjugés sur les autres pays. Avant de voyager en Inde, j’avais des appréhensions. Les médias mettent en avant les viols collectifs. Il ne m’est rien arrivé de dangereux et j’ai adoré voyager dans ce pays.

Pour clôturer cet article, je vais vous parler d’une anecdote qui m’est arrivé avant mon voyage seule autour du monde. Un ami m’avait offert le guide du Lonely Planet sur l’Australie et sur la première page, il avait écrit :

“Ne rêve pas de ta vie, vis tes rêves !”



6 commentaires sur “Voyager seule quand on est une femme”

  1. Coucou,
    Je tenais à te remercier pour ton magnifiqye partage.
    Tu m as transporté, je voyageait au rythme de ton écrit .
    C est très inspirant.
    Tu m as inspiré, allez au bout de ses rêves pour ne rien regretter et ne jamais goûter à la doukeur du regret.

    T es juste géniale

    1. Coucou Miss Abdullahi,
      Merci pour ton commentaire. Cela me fait très plaisir. En plus, c’est le premier sur mon blog 🙂
      Grâce à ton commentaire, j’ai un souvenir qui vient de me revenir. On m’avait offert le guide du Lonely Planet sur l’Australie et sur la première page, on m’avait écrit : “Ne rêve pas de ta vie, vis tes rêves!”. Je vais le rajouter sur mon article. Merci 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *