Top livres de voyage

  • par
livres de voyage

En cette période de confinement liée au COVID 19, j’ai décidé d’utiliser une partie de mon temps libre à lire. Je viens de terminer Tracks, un livre de voyage qui se passe dans le bush australien. Çà fait quelques mois que je n’ai pas écrit d’articles et je me suis dit que c’était l’occasion de réécrire. J’ai décidé de vous recommander des livres de voyage inspirants qui vous permettront de vous évader et qui vous donneront envie de voyager.

Tracks de Robyn Davidson

Pénétrer dans ce pays, c’est s’étouffer de poussière, suffoquer sous des vagues de chaleur, être exaspéré par l’omniprésente mouche australienne ; c’est être stupéfié par l’espace et s’abaisser devant le paysage le plus ancien, le plus imposant de la terre.

Robyn Davidson

Comme je le disais dans l’introduction, je viens de finir de lire Tracks de Robyn Davidson. C’est l’histoire vraie d’une australienne qui a voyagé avec quatre chameaux dans le bush australien pendant deux mille kilomètres malgré le sexisme des hommes.

Elle découvre la culture des aborigènes qui lui enseigne à respecter la nature, l’environnement. Elle défend également les aborigènes qui sont victimes du racisme des blancs australiens. Son récit autobiographique est un livre inspirant sur l’apprentissage et le dépassement de soi. Son livre a été adapté en film.

Résumé : Robyn Davidson, que l’on surnomme dans son pays la Camel Lady, n’a pas usurpé son titre. Alors qu’elle n’a « jamais tenu un marteau, reprisé des chaussettes, changé un pneu ou utilisé un tournevis », elle débarque en 1975 à Alice Springs, au beau milieu de l’Australie, avec cinq dollars en poche et un rêve un peu fou : apprivoiser et domestiquer des chameaux pour traverser le désert. Une fois prête, elle s’embarque pour ce voyage périlleux avec Dookie, Bub, Zeleika et Goliath, ses chameaux.
Elle veut défier le monde moderne en vivant au rythme de la société aborigène traditionnelle et tester ses propres limites.
Au bout du chemin, elle trouve refuge dans un modeste appartement londonien où elle entreprend d’écrire le récit de son aventure. Tracks paraît en Australie en 1980, et devient un culte de la littérature de voyage, au même titre qu’En Patagonie de Bruce Chatwin.

L’Alchimiste de Paulo Coelho

” Mon cœur craint de souffrir, dit le jeune homme à l’alchimiste, une nuit qu’ils regardaient le ciel sans lune. Dis-lui que la crainte de la souffrance est pire que la souffrance elle-même. Et qu’aucun cœur n’a jamais souffert alors qu’il était à la poursuite de ses rêves.”

Paulo Coelho

Quand je voyageais en Australie, beaucoup de voyageurs m’ont recommandé L’Alchimiste de Paulo Coehlo. J’avais acheté un exemplaire en anglais aux Philippines et pour être honnête, je ne l’avais pas trouvé top. J’ai décidé de le relire l’an passé, en français et j’ai adoré 🙂 C’est un conte simple et magique qui nous incite à réaliser nos rêves en suivant notre cœur.

Résumé : Santiago, un jeune berger andalou, part à la recherche d’un trésor enfoui au pied des Pyramides. Lorsqu’il rencontre l’Alchimiste dans le désert, celui-ci lui apprend à écouter son cœur, à lire les signes du destin et, par-dessus tout, à aller au bout de son rêve. Merveilleux conte philosophique destiné à l’enfant qui sommeille en chaque être, ce livre a marqué une génération de lecteurs.

L’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle

“Ce n’est pas en écoutant quelqu’un parler que l’on évolue. C’est en agissant et en vivant des expériences.”

Laurent Gounelle

Quand on voyage, les livres sont encombrants, donc certains les laissent, une fois qu’il ont fini de lire. Je faisais du volontariat dans un petit village sur une montagne au Népal et un voyageur avait laissé ce livre. Je l’ai gardé dans mon backpack parce-que c’est un livre simple à lire et à relire. C’est un livre de développement personnel sur le bonheur.

Résumé : Imaginez… Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où… Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n’êtes pas heureux. Porteur d’une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L’éclairage très particulier qu’il apporte à votre vécu va nous entraîner dans l’aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vont bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d’une existence à la hauteur de vos rêves.

Shantaram de Gregory David Roberts

«Il m’a fallu du temps et presque le tour du monde pour apprendre ce que je sais de l’amour et du destin, et des choix que nous faisons, mais le cœur de tout cela m’a été révélé en un instant, alors que j’étais enchaîné à un mur et torturé.» 

Gregory David Roberts

Lors de mon voyage au Népal, des backpacker m’avaient recommandé ce livre. Je l’ai lu, une fois que je suis rentrée en France. C’est un roman autobiographique qui raconte l’histoire d’un australien qui s’évade de prison et qui vit dix ans à Bombay. Je pense que c’est très romancé. Ça m’a pris du temps de lire ce pavé (plus de mille pages). Je le recommande tout de même car un livre d’aventure captivant et on sent que l’auteur est amoureux de l’Inde.

Résumé : Australie, 1980. Lin s’évade de prison, et atterrit sous une fausse identité dans les rues fourmillantes de Bombay, où il espère disparaître. Il pénètre peu à peu le monde secret de la « ville dorée », où se côtoient prostituées et religieux, soldats et acteurs, mendiants et gangsters. Fugitif sans famille, Lin cherche inlassablement à donner un sens à sa vie, d’abord en improvisant un dispensaire dans un bidonville, puis à l’échec de celui-ci en faisant ses premières armes dans la mafia de Bombay. Cette quête le conduira jusqu’à la guerre, à la prison et ses tortures, et à une série de trahisons sanglantes. Puis à la rédemption, enfin. Mais les clés du destin de Lin se trouvent entre les mains de son mentor, Khader Khan, parrain de la mafia, à la fois criminel, saint et philosophe, et surtout de Karla, femme mystérieuse, belle et dangereuse dont Lin tombe follement amoureux. Ce roman épique nous plonge dans une Inde fascinante et marque l’entrée en littérature d’une voix extraordinaire

L’espérance autour du monde de Boisredon, Fougeroux, Rosando

“Il y a toujours mille soleils à l’envers des nuages”

Proverbe

Je vais terminer cet article par un livre français qui n’est pas connu et c’est dommage. Je l’ai découvert dans une boîte à livre, par hasard. Et franchement, j’ai adoré le récit de voyage de trois français qui ont fait un tour du monde de l’espérance. Ils sont allés à la rencontre de personnes et d’associations travaillant dans l’humanitaire. Ils sont partis à bord d’une vieille 104 en 1998.

Résumé : Les problèmes du monde sont-ils une fatalité ? Pourquoi ne voir que ce qui attriste et détruit, quand tant de choses enthousiasment, libèrent et rendent heureux ? Lassés des mauvaises nouvelles diffusées par les médias, trois étudiants décident un jour de partir à la rencontre de tous ceux qui retroussent leurs manches, luttant contre le désespoir et le fatalisme. Au volant d’une vieille voiture nommée Cindy, les trois jeunes globe-trotters vont sillonner la planète pendant un an, traversant, non sans mal, le désert du Sahara, les Andes, l’Asie, le Moyen-Orient et l’Europe de l’Est. À travers un témoignage plein d’amitié, d’humour et de tendresse, cette aventure au “cœur ” du monde est un véritable hymne à la vie.

Si vous avez des livres de voyage à me recommander, n’hésitez pas à m’envoyer des messages 🙂 Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *